B.10@Paris-VisioCenter

VisioCenter : La révolution du SAV !

En mars 2015 la France comptait 57 millions d’abonnés à une box. Parmi eux 80% se disent insatisfaits du service client de leur opérateur. Une des principales raisons du mécontentement est le délai d’attente, qui peut aller jusqu’à 16,7 jours pour une intervention à domicile.

Capture d’écran 2015-09-08 à 12.01.57

VisioCenter est un nouveau service qui vise à corriger ce problème et permet 24h/24 de voir et de dialoguer directement avec un conseiller de votre société.

Notre système de téléprésence avec des techniciens qualifiés permet d’échanger de visu avec les clients de la marque sans nécessité d’une rencontre physique. L’objectif poursuivi est de résoudre le plus simplement et rapidement possible les difficultés liées à l’utilisation d’appareils informatiques.

Pour une efficacité optimum, VisioCenter est accessible en ligne, disponible 24H/24 avec un système de vidéo haute définition :

– qualité optimale

– compatible pour tous types de terminaux à votre disposition (télévision, ordinateur, tablette, téléphone) et sur tout système d’exploitation (IOS, Windows, Androïd, etc.).

De plus il est possible de travailler de manière collaborative. Le technicien peut en effet prendre le contrôle à distance des appareils de son locuteur afin de l’aider toujours plus efficacement dans la résolution de son problème.

VisioCenter a donc pour vocation de remplacer les call center pour lesquels les grands opérateurs mondiaux sous-traitent actuellement. Mais VisioCenter veillera à la satisfaction des différentes entreprises (et ainsi leurs clients) en garantissant des accueils personnalisés et techniciens spécialisés à chacune d’entre elles.

Un service différencié est générateur de valeur ajoutée, VisioCenter proposera cette différenciation à travers un service à la client plus poussé vers la compréhension et l’assurance de la satisfaction du client qui sera au cœur de la stratégie. Les entreprises pourront ainsi gagner en notoriété en rectifiant le mécontentement provoqué par un mauvais service client.

Les équipements ne seront pas changés à moins qu’ils ne disposent pas de caméra. Les techniciens bénéficieront d’une formation one line.

Pour résumé les nombreux avantages :

Premièrement, VisioCenter apportera une plus-value à l’entreprise en renforçant la relation client. La vidéo permettra d’établir une véritable connexion et construire un lien personnalisé avec chaque client. L’entreprise trouvera également un intérêt du point de vu économie. La vidéconférence lui permettra de gagner en productivité et en réactivité en réduisant les coûts et le temps passé dans les déplacements (et vous réduisez vos émissions de CO2 au passage). Lorsqu’un déplacement à domicile sera nécessaire, le temps d’attente pour le client sera réduit à 1 ou 2 journées. En effet la nécessité de déplacement étant considérablement réduit, les techniciens auront des disponibilités plus rapidement et répondront à la demande de manière idéale.

Deuxièmement, les clients ne seront pas lésés grâce à l’amélioration des échanges. Une meilleure compréhension s’installera entre les locuteurs, il est en effet plus facile de s’exprimer en pouvant illustrer ses paroles. De ce fait les problèmes seront résolus plus aisément, et plus rapidement. La satisfaction est un gage de fidélité à la marque.

Tous seront gagnants !

SOURCES :

FEFERMAN Julie, JALLAGEAS Julie, ENNYA Wydad, DELAUDE Clara, EL AMRI Sofiane.

14@Paris – Global Touch

Logo Global Touch« Près de 7 entreprises sur 10 suspendent leurs exportations à l’issue d’une année. Elles sont souvent confrontées à des difficultés pour créer un courant d’affaires durables. »http://www.creersaboite.fr/lemag/chiffres-et-tendances/les-entreprises-franciliennes-qui-sexportent-etat-des-lieux#sthash.PuQbi6Sg.dpuf

Global Touch est un site collaboratif de mise en relation d’entrepreneurs, souhaitant s’exporter, et de conseillers.

Ces derniers vous aiguilleront dans votre démarche internationale afin de briser les barrières linguistiques et culturelles.

Notre offre répondra à votre besoin d’ouverture, en vous offrant la possibilité de partager et de créer avec des collaborateurs étrangers, mais aussi à votre besoin d’information et de maîtrise de celle-ci, en vous permettant d’étudier et d’analyser le territoire où vous souhaitez vous implanter. Notre offre vous permettra donc d’accroître votre mobilité internationale.

 Global Touch vous propose un réseau innovant et multiculturel, soutenant l’entrepreneuriat à travers la collaboration et le transfert de connaissances. Grâce à notre plateforme collaborative vous pourrez accéder à des ressources administratives essentielles à votre implantation à l’étranger, ainsi qu’à des personnes ayant déjà eu à faire ces démarches et pouvant vous aiguiller.

Comment ça marche ?

Vous êtes entrepreneurs ou PME. Vous cherchez à vous étendre à l’international ou des collaborateurs étrangers pour développer votre projet. Global Touch vous propose un carnet d’adresses ainsi que des ressources en ligne telles que des textes de lois, des normes environnementales, le contexte économique et la fiscalité du pays dans lequel vous projetez de vous implanter, afin de briser les barrières culturelles et linguistiques.

Vous souhaitez mettre vos compétences au service d’une jeune entreprise, inscrivez-vous sur notre site afin d’être mis en relation avec des entrepreneurs ou PME, qui ont besoin de vous pour développer leur projet ou simplement pour partager votre expérience.

–       Créez gratuitement votre compte Global Touch

–       Accédez à notre carnet d’adresses afin de trouver un potentiel collaborateur étranger selon vos besoins et votre projet.

–       Accédez aux ressources administratives et aux actualités économiques du pays dont vous avez besoin pour vous implanter.

–       Entrez en contact avec une personne ayant déjà eu cette expérience et pouvant vous guider.

–    Payez ces services à travers notre plateforme et bénéficiez du gage de qualité Global Touch.

Quelles perspectives ?

Nos objectifs sont :

–       vous aidez à développer votre projet

–       vous offrir un réseau de personnes compétentes et motivées

–       développer le commerce international et votre mobilité

–       favoriser l’innovation

–       briser les barrières culturelles et linguistiques

 A l’horizon 2025, nous souhaitons être présents sur tous les continents mais aussi accroître notre nombre d’utilisateurs ainsi que notre chiffre d’affaires.

Seules 14 % des entreprises qui n’ont aucune activité internationale sont très performantes, tandis que ce pourcentage grimpe à 29 % pour les PME présentes sur les marchés étrangers.

Investir dans Global Touch et profiter  de son réseau de conseillers, c’est vous assurer performance et attractivité.

Sources : L’Express, Wikipédia, Youtube, Powtoon

Juliette DU PARC, Tamara CVETKOVIC, Ana DJERIC, Eva CUTRONE

A.2@paris-SME Up!

IMG_0210

Un nouveau contrat à gérer ? Une implantation à l’étranger ? Des démarches à suivre que vous ne connaissez pas ? En bref, vous faîtes face, au sein d’une PME,  à un problème administratif qui vous demanderait beaucoup de temps et d’argent ? SME Up! est LA nouvelle plateforme consacrée à ce type de besoin.

Les démarches administratives sont complexes et font perdre du temps aux PME, à plus forte raison lorsqu’elles ne sont pas dans leur pays d’origine. Pourtant, il y a forcément une autre entreprise qui a eu à effectuer de telles démarches par le passé. Pourquoi ne pas en profiter ? Avec pas moins de 15 millions de PME ne serait-ce qu’en Europe, cela représente une source infinie de connaissances.

Notre idée ? SME Up!, une plateforme en ligne dédiée aux petites et moyennes entreprises du monde entier et à l’entraide communautaire. Cette plateforme unique en son genre constitue une immense bibliothèque digitale collaborative alimentée par les PME elles-mêmes et dans laquelle elles peuvent puiser des informations et des conseils pour effectuer tout type de démarches administratives. Il est également possible d’entrer en contact avec les auteurs des articles via un chat.

Pour les PME c’est un gain de temps évident et donc d’argent. Par exemple, si l’entreprise brésilienne A, implantée en France, souhaite obtenir un crédit d’impôt recherche, elle peut accéder aux documents publiés par la société française B qui a déjà eu à trouver les contacts et à effectuer les démarches pour en obtenir un. Ainsi, en publiant les documents à remplir, en fournissant des conseils et des contacts, B facilite la procédure à suivre pour A et lui fait gagner du temps en lui évitant d’aller chercher ces informations par elle-même. En parallèle, B a pu bénéficier de l’aide et de l’expérience de l’entreprise indienne C.

SME Up! c’est donc faire le pari ambitieux que la collaboration, l’entraide et le transfert de connaissances sont les meilleurs atouts des PME pour réussir et occuper une place significative dans l’environnement globalisé et interconnecté d’aujourd’hui et de demain.

Groupe A2 : Thibault Chevaleyrias, Flora Daudré, Laura Deflesselles, Nicolas Dujardin, Lahcen El Moudni

11@paris-Jobtravelers

Job Travelers

Le monde d’aujourd’hui c’est 200 millions d’étudiants (planetoscope 2015) qui seront forcément amenés à rechercher un emploi, que ce soit pour un job étudiant, un stage, une alternance ou même un CDI à la fin de leurs études.

Parmi ces étudiants, environ 400 000 seront amenés à partir à l’étranger dans le cadre de leurs études. Or, trouver un stage ou un emploi au Brésil lorsque l’on est en France n’est pas toujours chose facile ! Job Travelers vise à répondre à ces besoins spécifiques aux étudiants.
Grâce à son service de géolocalisation, l’application permet aux étudiants à la recherche d’un emploi autour de chez eux de consulter les offres correspondant à leurs critères dans un rayon de 50 kilomètres. Ils pourront alors choisir de postuler via l’application, ou, les plus traditionnels auront l’occasion de s’y rendre directement grâce au GPS de l’application, afin de déposer leur candidature en main propre.

Mais ce n’est pas tout!

En plus de pouvoir postuler ils auront l’opportunité, si l’entreprise est intéressée par leur profil, de passer leur entretien en visioconférence via l’application.
Job Travelers vous facilitera vos recherches d’emploi tant au niveau national qu’international et vous donnera la chance de trouver un emploi ou un stage à l’étranger avant même de vous y rendre !
Fini de s’encombrer avec des milliers d’offres d’emplois qui ne vous correspondent pas.
Avec Job Travelers seules les offres d’emplois en concordance avec les critères que VOUS aurez sélectionnés vous seront proposées. Job Travelers c’est un gain de temps et d’énergie pour ces 200 millions d’étudiants dans le monde qui ont à côté de cela bien d’autres choses à gérer !

Pour les entreprises, Job Travelers a aussi pensé à vous. L’application s’efforce de faciliter les procédures de recrutement, notamment grâce à son service de pré-sélection des CV, qui vous permettra de recevoir uniquement les candidatures correspondant aux critères que vous aurez au préalable renseignés. Il vous suffira donc de sélectionner le profil qui aura le plus retenu votre attention.
Puis, si vous voulez rencontrer cette personne pour un entretien, Job Travelers vous permet de procéder à un entretien-vidéo. Vous n’avez plus à vous soucier de l’organisation de l’entretien, nous nous en chargerons pour vous.

A terme on espère créer une véritable communauté « Travelers », mettre les membres de cette communauté en réseau, afin qu’ils puissent échanger sur leurs expériences.
Notre deuxième objectif est de répondre à une volonté croissante des étudiants de partir à l’étranger et de permettre à ceux qui n’oserait de franchir le cap !

Convaincu ? Alors n’attendez plus, rejoignez la communauté Travelers !

Terre JobTravelers

 

 

A6@Paris – GoBike

GoBike, passons au vert.

          La moitié des trajets parisiens font 3 km en moyenne. N’avez-vous pas marre d’être bloqués pendant des heures au milieu des rues parisiennes ? Nous avons la solution pour vous : en deux clics, commandez un vélo-taxi grâce à l’application GoBike et passez au vélo électrique !

          Inspirée de l’application Uber puis développée par un groupe d’étudiants de SKEMA Business School sur le campus de Paris, l’application est un outil révolutionnaire. Elle est capable de recenser tous les vélos-taxis présents dans les plus grandes métropoles mondiales. Son principe est simple : lorsqu’un utilisateur souhaite parcourir un trajet, il lui suffit de se connecter sur l’application. Celle-ci le géo-localise, détermine le vélo-taxi le plus proche et lui présente le profil du conducteur. Enfin, la carte bancaire du client étant préenregistrée, le paiement est plus pratique et plus rapide.

          L’application permet de naviguer facilement entre deux onglets principaux : GoBikePop et GoBikeTrip. Le premier est accessible aux particuliers qui désirent se déplacer en évitant les transports en communs, souvent bondés, tout en respectant l’environnement. Quant au second, c’est une solution ergonomique pour les touristes qui souhaitent prendre temps et plaisir à une visite singulière, personnalisable au choix et en toute sérénité.

          Par ailleurs, la sécurité des passagers est essentielle pour nous. En effet, les conducteurs sont préalablement recrutés par l’ensemble de l’équipe GoBike selon des critères spécifiques (casier judiciaire vierge et entretien individuel). Un système de notation est également mis à disposition du client, élément qui permettra éventuellement l’octroi de primes aux chauffeurs les mieux notés.

          Conscients que l’offre de déplacement en vélo électrique est assez limitée par rapport à la demande (Paris, ville la plus visitée au monde et peuplée de plus de 2 millions d’habitants), nous allons dans le sens de la mairie de Paris qui encourage les citoyens à passer « au vert » à travers la mise en place d’une subvention s’élevant à hauteur de 33% à l’achat d’un vélo électrique. La mairie de Paris a même annoncé qu’à l’horizon 2020, le vélo devrait représenter 15% des déplacements parisiens[1].

          Ainsi, l’application s’avère être une innovation prévenante. D’une part, elle s’engage vis-à-vis du « développement durable », du respect de l’environnement et de la lutte contre la pollution. D’autre part, elle saisit l’opportunité de marché qui s’offre à elle tout en répondant à divers défis économiques dont la création d’emploi. Inutile de rappeler que le gain de temps est un avantage substantiel de l’utilisation du vélo en ville puisque c’est un moyen de transport capable d’éviter les embouteillages. D’ailleurs, la construction de pistes cyclables devrait doubler d’ici 2020[2].

          Sur le plan financier, l’application montre un niveau de rentabilité élevé. En effet, sachant que le montant d’une course en moyenne est de 15€, GoBike margera à 20%. Ceci représentera pour un mois comptant 200 courses par jour (20 conducteurs qui effectuent 10 courses par jour) une somme de 27000€ susceptible de générer sur une année un bénéfice brut de 500 000€ uniquement sur la commune de Paris. Le développement de l’application dans diverses métropoles mondiales, autant dans les pays développés que dans les pays en voie de développement, nous permettra d’atteindre un chiffre d’affaires de 65 millions d’euros à l’horizon 2025.

          Aujourd’hui, il existe autant de marchés que de métropoles dans le monde ; voire plus de marchés encore si l’on considère le besoin éminent de villes certes plus petites, mais toutes aussi actives et pro-environnementales. Le marché du vélo électrique est donc un marché en pleine expansion. Le concept est facilement exportable et exploitable à échelle internationale, alors vous aussi GoBike !

[1] Site www.paris.fr

[2] Site www.paris.fr

JORIO Jihad, LAZZARI Virginia, HABIB Charlotte, KHALID Abdullah, GINER Vincent.

a.4@paris-shareit

Share it : partager, c’est gagner. 

L’économie du partage prend possession du marché grâce à l’explosion du numérique. En phase avec cette idée, Share it propose via sa plate-forme un objectif clair : éviter le gaspillage et permettre au consommateur d’y trouver des avantages, économiser et recevoir des bons d’achat, tout en ayant une considération pour la santé de sa planète. Le développement durable, la priorité pour ses concepteurs. 

L’ambition : un réseau de consommateurs engagés.

Le site internet et sa version mobile proposent de mettre en relation des personnes souhaitant avoir un comportement responsable, en évitant de produire des déchets inutiles. Par ce nouveau service, chacun a la possibilité de prolonger la vie d’un article encore en état d’usage, en le proposant aux autres utilisateurs. La gamme proposée est assez large, des vêtements à l’électroménager ou multimédia, en passant par la culture ou les produits alimentaires non ouverts, susceptible d’être jetés.

Pourquoi proposer un tel service ? Par souci environnemental, l’équipe Share it a souhaité proposer un moyen d’offrir une approche ludique et aisée du développement durable, grâce au système du « gagnant-gagnant ». En effet, Share it permet d’acquérir tout type de bien en état d’usage, avec un coût financier moindre, ce qui permet à l’utilisateur de faire des économies, et même de recevoir des bons d’achats grâce à un système cumulatif de crédits.

L’économie de la connaissance : innover et responsabiliser. 

Ce concept innovant, dans l’ère du temps, répond aux problématiques actuelles du développement durable. L’enjeu principal pour Share it est, à terme, de sensibiliser à l’échelle globale les consciences de ses utilisateurs-consommateurs. La plateforme se veut éducative, afin d’être un moyen de rendre concret la perception des chiffres alarmants concernant le gaspillage. « évitons un maximum ces déchets inutiles, faisons en sorte de ralentir la civilisation du jetable ! L’économie du partage est en devenir, nous devons faire en sorte de la renforcer », affirme l’un des concepteurs de l’application. À travers internet et son influence, l’équipe Share it a l’intention de faire réagir la grande distribution et lui propose même un partenariat stratégique, qui avantagera les consommateurs sans oublier les intérêts des entreprises. Les différentes enseignes proposeront des bons d’achats aux meilleurs « sharers » en contrepartie de leurs dons à la communauté virtuelle.

Économiser par l’économie du partage : comment ? En créant son compte, le nouveau membre remplit un profil dans lequel il renseigne ses préférences. Pendant la période d’essai gratuite d’un mois -suivie d’un abonnement mensuel-, il peut faire une offre. Selon le type de bien, des crédits Share it lui seront attribués. Les frais d’envoi sont pris en charge. Ainsi, un classement du meilleur sharer sera réalisé régulièrement à toutes les échelles (meilleur sharer du quartier, d’une région, d’un pays). L’idée est de pouvoir comparer l’esprit responsable entre les membre des différentes régions du globe (avec authentification des comptes). Le montant économisé sera indiqué sur chaque profil.

Le bonus ? Le système du gagnant-gagnant ! En faisant le don de biens et en accumulant des crédits dans sa cagnotte, l’utilisateur aura la possibilité de faire des économies, grâce à de nombreux bons d’achats proposés dans les magasins partenaires, sans minimum d’achat. Une bonne raison pour renouveler ses équipements !

Un enjeu considérable : engager le consommateur et faire évoluer le marché

Si la démarche est profitable au consommateur, elle l’est aussi pour tous les acteurs. Share it, en proposant deux versions, l’une gratuite pendant un mois, l’autre premium (après la période d’essai, pour avoir accès à toutes les fonctionnalités), s’assure une grande visibilité, qu’il propose d’offrir aux différentes entreprises de la distribution. L’entreprise bénéficie donc d’une viabilité, à travers le financement perçu grâce à la publicité et la promotion des partenaires, principale source de revenus, et l’abonnement de ses membres, qui, ayant approuvé ce moyen d’économiser, pourront se fidéliser et parrainer leurs amis. Share it ambitionne de proposer un nouveau marché de consommation, parallèle, ou plutôt complémentaire. Développement durable oblige.

SADER Hasnaa, TRAORE Maeva, URBANIAK Thibault, VIDEAU Alicia, VILLANI Léa, YAHIA Jonathan.